Je m’appelle Marie-Laure, j’avais 42 ans à l’époque et je travaillais depuis 16 ans dans l’industrie automobile pour un équipementier américain, ayant commencé comme comptable pour finalement atteindre le poste de directrice financière.

Je rêvais de changer de métier et d’entreprendre lorsque le groupe en question annonça en mars 2013, la fermeture définitive du site et sa délocalisation dans deux pays de l’Europe de l’Est.

Au même titre que mes 146 collègues, j’ai donc été licenciée économique et à cette époque, nous n’étions pas la seule entreprise dans ce cas…
Bref, le schéma classique malheureusement !

Dans ce contexte de délocalisation, je me demandais alors comment aider, à mon petit niveau, les entreprises françaises et comment contribuer au maintien de l’emploi en France.
Je n’avais pas envie de m’apitoyer sur mon sort. Je devais réagir et agir et ce licenciement était une opportunité à saisir.

Et puis, j’adore mon pays la France, ses beaux paysages, ses beaux villages, ses belles villes, ses différentes cultures régionales, sa douceur de vivre (quoi qu’on en dise, même si tout n’est pas parfait…..allez voir un peu ailleurs !), sa gastronomie, son savoir-faire dans beaucoup de domaines, son élégance à la française qu’on nous envie loin d’ici !

madeinfrance_pays_dr

C’est en discutant de ce sujet avec toutes les personnes concernées de près ou de loin par les délocalisations ou les fermetures d’usines que l’idée de proposer à la vente des produits exclusivement fabriqués en France m’est venue.
Ensemble, nous avions admis que nous consommions avant tout pas cher et de façon compulsive. Pour répondre à ces deux critères, le made in ailleurs s’imposait.

C’est donc ainsi que je me suis demandé si des produits fabriqués en France existaient encore et où nous pouvions les trouver ?

A la même époque, le journaliste Benjamin Carle, a diffusé un reportage sur Canal + dans lequel il a essayé de vivre un an en consommant uniquement des produits fabriqués en France (« l’année où j’ai vécu 100% français »).
Il démontra, qu’il était difficile de consommer français mais que malgré tout, des entreprises existaient encore et qu’elles étaient mal connues des français.

Ce reportage m’a confortée dans mon idée et j’ai donc décidé de proposer dans un même endroit des produits exclusivement fabriqués en France.

Ce projet a demandé un an et demi de recherches, de réflexions, de doutes, de rencontres positives et négatives, de belles surprises, et enfin d’étude de marché et d’enquête.

Finalement, il reste quelques manufactures, des ateliers, des passionnés et il y a aussi des jeunes entrepreneurs qui souhaitent mettre en avant le savoir-faire français, des licenciés (eux aussi) qui souhaitent créer leur emploi et soutenir ceux des autres, des nostalgiques qui souhaitent retrouver la qualité d’avant, des mamans qui veulent créer en France pour que les habits de leurs enfants ne soient plus fabriqués par d’autres enfants, des écolos qui veulent rendre service à la planète en fabriquant local, des artistes qui veulent de la nouveauté et enfin des troisièmes ou quatrièmes générations qui souhaitent dépoussiérer et donner un nouveau souffle à l’entreprise créée par leur arrière-grand-père!

Chouette…..un vent positif souffle sur la France !!!

La boutique a ouvert ses portes le 19 septembre 2016.
Elle s’appelle finalement Chouette France (elle a eu plusieurs noms !) en référence à la petite chouette sculptée dans une des pierres de l’église Notre Dame à Dijon. Elle est un porte-bonheur pour les Dijonnais et pour les nombreux touristes qui viennent visiter notre belle capitale de Bourgogne !

Cassis sur le pain d’épices (c’est la version locale de cerise sur le gâteau!), la Bourgogne a aussi ses créateurs et ses manufactures !!!

C’est le début d’un nouveau chapitre !

imagesU1T979FQ_rec